Découverte, Photographie

Un Long Automne – Fr, En & Jp

2 février 2017

 

J’ai récemment fait pas mal de tri dans mes photographies dans le but d’effectuer une énième sauvegarde externe. Lorsque l’on se retrouve avec quelques milliers de fichiers à transférer, il est plutôt judicieux de faire un peu de rangement avant.

C’est alors que je me suis rendu compte du nombre de clichés que j’avais capturé cet automne. Il n’y en a pas une quantité phénoménale, mais j’ai surtout pris conscience que la saison fut bien longue cette année.
Le changement de couleur des feuilles d’érables, de ginkgo et autres arbres fut capricieux, la faute à un climat anormalement doux. Il n’était pas rare de voir un érable bien écarlate trônant fièrement à côté de son voisin encore bien vert, qui lui ne semblait pas encore être au courant du changement de saison.
Les vagues successives de chaleur et de froid parcourant l’ensemble du Japon furent nombreuses, jouant de ce fait au yoyo avec les températures, ainsi que le paysage et ses nombreuses montagnes recouvertes d’arbres qui avaient perdus la tête. Nous avons même eu de la neige très tôt sur Tokyo, chose qui n’était pas arrivée depuis 1962.

L’automne a toujours été une saison que j’apprécie. L’atmosphère est parcourue de brises d’air frais, on commence à s’emmitoufler, la nature est en pleine métamorphose et la lumière semble plus fraîche et directe.

La lumière justement, en tant que « faiseur d’images » j’y apporte une attention toute particulière.
Souvent, le rayonnement du soleil nous apparaît comme chaud et apaisant, alors qu’une lumière artificielle, que l’on peut retrouver dans un magasin ou un bureau, est souvent perçue comme plus froide. Je ne parle bien entendu ici que du ressenti que l’on peut en avoir.
L’automne me donne justement l’impression que les rôles s’inversent, certainement une interprétation subjective de mon cerveau. L’extérieur m’apparaît plus frais, sensation sans doute due au fait que les températures baissent et que les personnes sortent enfin les couvres-chefs, écharpes et doudounes.
Et ce sont justement les lumières artificielles, celles d’où s’échappent habituellement les pulsions électriques d’un naturel plutôt froid, qui m’apparaissent cette fois plus cosy et chaleureuses. Celles qui filtrent au travers des fenêtres de maisons où la vie d’un foyer bat son plein. Celles qui rayonnent des échoppes, des izakayas et bars où quelques salarymen se réchauffent le gosier avec de l’alcool de riz ou une bonne « cervoise » en refaisant le monde, avant de succomber au bercement du train qui les ramènera à la maison.

C’est cette sensation qui me fait adorer l’automne, celle qui vous fait vous réfugier sous une couette, confortablement calé dans votre canapé avec une bonne boisson chaude et devant un film alors que la pluie, la neige ou le vent froid toque à votre fenêtre.
C’est celle qui filtre au travers de mes yeux et que j’essaye de vous faire parvenir, ressentir et vivre au travers des photographies qui suivent.

 


 

I recently did a lot of sorting in my photographs in order to carry out an umpteenth external backup. When you end up with a few thousand files to transfer, it is rather wise to tidy up before.

It was then that I realized the number of shots I had captured this fall. There is not a phenomenal amount of it, but I especially realized that the season was very long this year.
The color change of the leaves of maple, ginkgo and other trees was whimsical, the fault of an abnormally mild climate. It was not uncommon to see a scarlet maple standing proudly beside his still green neighbor who did not yet seem to be aware of the season change.
The successive waves of heat and cold going all over Japan were numerous, thus playing the yoyo with the temperatures, as well as the landscape and its many mountains covered with trees that had lost their minds. We even had very early snow on Tokyo, something that had not happened since 1962.

Autumn has always been a season that I enjoy. The atmosphere is traversed by breezes of fresh air, one begins to wrap up itself, nature is in full metamorphosis and the light seems more cold and direct.

Light, precisely, as a « maker of images », I pay particular attention to it.
Often, sunlight appears to be warm and soothing, while artificial light, which can be found in a shop or office, is often perceived as colder. I speak here of course only of the feeling that one can have of it.
Autumn gives me the impression that these roles are reversed, certainly a subjective interpretation of my brain. The outside seems cooler to me, a sensation probably due to the fact that temperatures are falling and that the people finally put on the head covers, scarves and down jackets.
And it is precisely the artificial lights, those from which escape the electric pulses of a rather cold natural, which this time appears to me more cozy and warm. Those that filter through the windows of houses where the life of a home is in full swing. Those who radiate from stalls, izakayas and bars where some salarymen warm up their throat with rice alcohol or a beer by putting the world to rights, before succumbing to the cradle of the train that will take them back home.

It is this feeling that makes me adore the autumn, the one that makes you take refuge under a duvet, comfortably wedged in your sofa with a hot drink and in front of a film while rain, snow or cold wind knock at your window.
It is the one that filters through my eyes and that I’m trying to send you, to make you feel and live through the photographs that follows.

 


 

最近、撮り溜めていた写真達を整理してみた。
かなりの数だったので、バックアップや並び替えに、より時間がかかった。
やっぱり、ファイル数が増えてくると、数が数千になる前に整理してしまうのが賢明だと思う。

そして、この秋に撮影した枚数の多さに気がついた。驚くほどの枚数というわけではないにしろ、今年のこの時期は、特に長かったように感じた。
楓、銀杏などの樹木の色の変化は気まぐれで、温和な日が続く稀な気候だったので、まだ季節の変化を認識していないまだ青葉のすぐ隣に、すっかり紅葉した楓が誇らしげに立っているのを見ることも珍しくはなかった。
今季の日本は寒暖の波が激しく、山々の景色達はあまりの温度差の波のせいで、色づいて良いのか、まだなのか、わからなくなっている様だった。
さらに東京では、1962年以来のとても早い時期での初雪だった。

いつも、秋は私のお気に入りの季節で、新鮮な空気の風に秋の雰囲気が漂い、より冷たくダイレクトな光の印象に、季節の移り変わりを感じる。

光は、正に「イメージを創る」ものなので、特に気をつけて観るようにしていて、例えば、みんな共通で感じるだろうというところで言うと、陽射しは暖かくて落ち着く光、店やオフィスでの人工的な光はしばしば寒いと感じることがある。
でも、これはおそらく私の主観的な感覚で、秋はこれが逆転しているような気がする。
気温が下がり、帽子やストール、ダウンジャケットを着た人達が歩いている外が寒そうと感じ、そして、普段は冷たく見えている人工的な光が、この時は、私にもっと居心地の良い暖かいものに感じる。
生活をしている人達の家の窓の灯りや、仕事終わり、揺り籠の様に電車に揺られ、良い気分で酔っ払って家路につくサラリーマン達がいろいろな話題に華を咲かせながらビールや日本酒で喉を温める屋台や居酒屋、バーからの灯り。

窓を叩く雨や冷たく吹く風、しんしんと降る雪の日、部屋の中で暖かな羽毛布団に包まったり、温かいドリンクをお供にお気に入りのソファに腰掛けたり。
こんな風景が、秋を好きだなと感じさせる。
そんな、私が感じる秋。
私の視点からのファインダー越しに覗いた世界を、この写真達から感じてもらえたら、と思う。

 

 

 

Vous devriez aussi aimer

12 Commentaires

  • Reply Guigui 3 février 2017 at 14:09

    Étant un éternel passionné de l’automne, c’est un article que j’adore !
    Les photos sont exceptionnelles… Complètement ouf !

    • Reply Tanukitsuneko 3 février 2017 at 14:20

      Merci Guigui!! 🙂 Le prochain automne on ira se balader main dans la main en gambadant dans les momiji au ralenti

  • Reply Sachie 3 février 2017 at 15:05

    C’est super intéressant ce que tu écris sur l’inversion des lumières artificielles et naturelles et leur sensation.
    Les photos sont superbes, il y en a plein que j’ai jamais vues sur ton compte IG. En tout cas ça me donne le mal du pays, ça me donne envie de retourner au Japon…

    • Reply Tanukitsuneko 3 février 2017 at 15:09

      Merci beaucoup Sachie ^^ J’attends votre retour au Japon, qu’on se fasse une petite sortie tous ensemble, en tant qu’amis cette fois 😉

      • Reply Sachie 3 février 2017 at 15:12

        Avec grand plaisir ! (Et oui on n’a encore rien sélectionné, ni rien retouché des photos du Japon, c’est honteux… Il faut dire que le retour au boulot et à la réalité ont été très rude ;D

        • Reply Tanukitsuneko 3 février 2017 at 15:25

          Impatient de voir vos clichés sur le Japon!! ^^
          Dis-toi que le retour au Japon n’en sera que plus savoureux!! 😉

  • Reply Japan kudasai 3 février 2017 at 23:45

    Félicitations pour la qualité des photos ! Elles ont toutes leur petit quelque chose mais si je ne devais en choisir qu’une seule, ce serait celle de la feuille rouge seule flottant dans la flaque où se reflète une branche. Ou celle du tori à contre jour avec un lampadaire (perdu, pas réussi à me limiter). Bravo pour ce travail et pour les heures de shoot qui vont avec !

  • Reply Pilou 5 février 2017 at 12:45

    Superbe Ronan, j’aime beaucoup les harmonies de couleurs et éclairages, continue…

  • Reply Mia 18 février 2017 at 07:00

    Tu as du talent pour écrire aussi. J’adore tes photos. C’est extraordinaire.

  • Laisser une réponse